• Chapitre 9

    Chapitre 9

    Chapitre 9

    La première mission

     

    [ Version illustrée disponible ici ]

     

    Chapitre 9

     

    Lorsque Black se réveilla, le lendemain de son arrivée au château, il fut soulagé de constater que Mynocia dormait paisiblement à ses côtés, étendue en étoile sur le lit, la bouche grande ouverte, plongée dans un sommeil profond. Se redressant sur un coude, Black détailla la guerrière du regard et se surprit à penser qu'ainsi, elle était tout simplement adorable. La veille, il s'était presque inquiété quand l'élémentaire, « partie faire un tour » ne revint pas aux alentours de minuit. Il avait relégué ce sentiment débile qu'était l'inquiétude, surtout envers Mynocia, au fond de son esprit et s'était glissé sous les draps en serrant son morse, peinant toute fois à trouver le sommeil.


                Il s'extirpa péniblement de la chaleur des draps en faisant grincer les ressorts et se dirigea mollement vers la salle de bain, se trainant plus qu'autre chose. Il était épuisé et avait peu dormi. Quand il eut finit, quelques minutes plus tard, Mynocia s'était levée et farfouillait dans la bibliothèque.


    -Bien dormi ? Tenta le justicier pour détendre un peu l'atmosphère.
    Pas de réponse.
    « Sympa » Ironisa intérieurement le jeune homme.
    -Tu cherches quelque chose ? demanda-t-il enfin, regardant Mynocia parcourir les tranches des livres de ses doigts, la tête inclinée sur le côté.

    Mynocia n'était pas du matin. Cela, il l'avait appris depuis qu'il cohabitait avec la jeune femme, mais cela n'était pas à ce point d'habitude. Il décida de laisser tomber l'affaire pour ce matin, et signala au passage qu'il allait petit-déjeuner. En renfermant la porte derrière lui, une voix un peu rauque stoppa momentanément son geste.
    -Attends, j'arrive. Sinon tu serais capable d'aller bouffer dans les cachots.
    Black soupira mais obéit.


    Après le déjeuner, Mynocia informa à Black qu'elle devrait passer récupérer deux trois ouvrages restés dans une salle de réunion. Le justicier rouge acquiesça et se laissa guider par l'élémentaire dans le château. Depuis qu'il était arrivé, il faisait en sorte d'observer un maximum pour pouvoir se repérer seul dans le Q.G. à l'avenir, mais c'était une tache ardue car pour lui, tous les couloirs se ressemblaient.

    .
    Une fois arrivés devant la salle de réunion, Mynocia entra théâtralement en faisant claquer le battant de la porte contre le mur derrière et, surtout, attirant sur eux les regards surpris et courroucés des gens en réunion dans la salle. Ils restèrent interdits devant l'entrée de la guerrière, ce qui laissa le temps à Black de détailler la pièce et ses occupants.

     


    Située au premier étage, la salle était plutôt petite et pouvait être apparentée à une salle de liaison à cause de la cage d'escalier qui descendait au fond de la pièce. Une grande table d'acajou barrait l'espace en deux dans une parfaite diagonale, et une dizaine de chaises du même bois siégeaient à ses côtés. De vieilles bibliothèques collaient aux rares murs sur lesquels ne s'entassaient pas déjà des cartes de toutes sortes. Et enfin, plusieurs personnes occupaient les sièges, tous avaient la peau virant du vert foncé pour certains à blanc très pale pour d'autres. Ils portaient tous un habit entièrement noir qui rappela à Black les hauts gradés de l'armée.


    Sur la dizaine de personnes attablées, une se démarquait de ses camarades ; l'homme semblait infiniment plus jeune, avait la peau d'un blanc nacré presque transparent et arborait une tenue différente de ses camarades. De plus, le jeune homme se tenait debout, l'air passablement énervé en pointant du doigt les papiers exposés devant lui.


    Mynocia venait de déranger une réunion qui avait l'air importante sans aucun scrupule.
    Alors que Black s'attendait à ce que les généraux, car c'était ce qu'ils semblaient être, les jettent dehors avec un coup de pied au derrière, l'homme qui se tenait devant la table se rua sur Mynocia et se jeta littéralement dans ses bras.


    -Myn' ! Comme c'est bon de te revoir ! S'éclaffa le jeune homme sans pour autant lâcher le cou de la guerrière.
    Black, de son côté, était partagé entre tout casser et détruire seulement la tête de cet homme. Depuis qu'il connaissait l'élémentaire, elle lui volait sans cesse la vedette, et ça, il s'y était à peu près habitué. Mais que on l'ignore ainsi, il n'aimait que moyennement, car en plus les deux avaient l'air très proches... Il se demanda un instant s'il serait envoyé dans un quelconque cachot s'il frappait cet imbécile heureux.


    Pendant que le justicier rouge ressassait ses idées de torture, l'homme sujet des dites tortures s'était retourné vers lui.


    -Voici Black. Black Anderson. Nous sommes les liés, exposa rapidement Mynocia.
    -Salut ! Lança-t-il avant de le prendre à son tour dans une rapide étreinte.
    Le dit Black se sentit alors très idiot d'avoir pu ressentir autant de haine envers cet homme qui avait l'air de faire des câlins à tout le monde juste parce qu'il avait touché Mynocia. Il fallait qu'il se reprenne ! Depuis quand adoptait-il cette attitude envers elle ?


    -Blacky, je te présente Tom, général en chef de l'armée, termina l'élémentaire et regardant les deux hommes d'un regard amusé.
    -Tom, j'te le confie quelques minutes, je dois aller chercher deux bouquins à l'étage.
    Black n'eut pas le temps de réagir que déjà Mynocia avait gravi en trombe les marches et qu'il se retrouvait seul avec les généraux.


    -Bon, Stac', je vous disais donc qu'il n'y avait pas d'autre issue à ce repaire et que par conséquent nos troupes se retrouveront piégés au premier étage, reprit le dénommé Tom comme s'il ne s'était jamais rien passé et que Black n'était pas là. Le groupe étant reparti à délibérer sur les possibles points de fuite, Black pu en profiter pour détailler ce fameux Tom.


    Il avait les traits très fins, le rendant presque androgyne, le peau d'un blanc presque parfait, rendue encore plus claire à cause de ses cheveux noir corbeau qui lui tombaient sur les oreilles. Mais ce qui fascina Black furent les yeux de l'homme. Certes ils étaient légèrement en amande, mais leur couleur était sublime. D'un rouge vermillon. D'un carmin pur, loin d'être vulgaire. Le rouge parfait et fascinant dans toute sa splendeur. L'homme portait quant à lui une tenue plus fine que ses collèges, collant sans complexe à son corps fin. Captivant. Toute l'autorité qui de dégageait de cette personne en apparence si frêle et fragile. Le silence quasi-religieux qui s'était emparé des généraux quand Tom avait reporté son attention sur les plans exposés devant lui, intimant tout le monde à la plus intense concentration. Il se dégageait quelque chose de cet homme. Quelque chose de fascinant. D'envoutant.

    Black se terra dans un coin de la pièce, content que les hommes aient momentanément oublié sa présence, priant pour que Mynocia se dépêche de trouver ces fameux livres. Hélas il ne sembla pas avoir été entendu car les minutes passèrent sans nouvelle de l'élémentaire et il commençait à s'ennuyer ferme, cloitré dans son coin de mur.
               

    Envoyant au diable sa bonne conscience qui lui criait qu'il était impoli de faire ça, Black se rapprocha imperceptiblement et regarda les documents étalés sur la table de bois en écoutant attentivement la discussion des hommes. Sous ses yeux étaient exposés plusieurs vues en plan d'un même bâtiment, ainsi qu'une carte du monde munie d'un gros point rouge. C'était l'endroit où se trouvait la bâtisse, en déduisit Black.

    En pleine terre des élémentaires de feu. Il s'agissait donc d'un repaire ennemi. En regardant de plus près les plans dessinés à la main, surement par l'un des généraux*, Black put apercevoir un grand « N » rouge au milieu du premier étage du bâtiment, ainsi qu'une multitude de bonhommes bâton, qui avaient étés schématisés un peu de partout. Il devait en avoir une vingtaine. Ne comprenant pas tout, Black décida de porter plus d'attention aux paroles de Tom.


    -Comme vous le voyez, une fois que Nelween sera libérée, nous auront le temps de descendre au rez-de-chaussée. Mais une fois descendus, les gardes nous tomberont forcément dessus.


    Cela lui suffit pour tout comprendre. Ils allaient tenter de libérer un otage retenu par les élémentaires de feu. Tom avait repris ses explications d'un air énergique en appuyant ses paroles en pointant les plans devant-eux. Alors qu'il reprenait brièvement sa respiration, comptant surenchérir sur le nombre de sentinelles, il fut interrompu et s'immobilisa dans sa position : debout les deux mains à plat sur la table. 
    -Excusez-moi ...


    Aussitôt un silence de mort tomba violemment sur la pièce, gelant l'ambiance. A priori, se dit Black qui commençait à regretter son intervention, le dit Tom n'avait pas l'habitude d'être interrompu, et vu la façon dans les autres s'étaient tendus, il détestait être coupé.


    Mais Black ne se démonta pas et ignora les regards froids et méprisants que lui envoyèrent certains.
    -Si j'ai bien compris vous souhaitez libérer un otage d'un repaire qui se trouve ici, fit-il en pointant du doigt le point rouge sur la carte.


    Il s'arrêta un instant et le silence lui répondit. Tom n'avait pas esquissé un seul mouvement. Il avait son attention, il le sentait, alors il continua, toute fois un peu moins sûr de lui.


    -Or, cette région est un vrai gruyère, elle est remplie de souterrains et peu de personnes connaissent l'existence de ces galeries creusées par l'eau il y a de cela des milliers d'années, les élémentaires ont donc du construire dessus sans le savoir.  Sa déclaration fut suivie du même silence pesant, et il commençait à se sentir sérieusement mal à l'aise. Alors que l'un des généraux, la peau verte et les cheveux kakis, allait le foutre dehors, la voix de Tom perça le silence, stoppant son collègue qui s'était avancé vers le justicier qui lui, avait incroyablement pâli. En plus d'avoir une forte musculature, l'homme avait froncé les sourcils et semblait prêt à lui mettre une bonne raclée. Black était livide.


    -Staclawitskih, attendez.
    Sa voix n'était qu'un murmure mais le dit Staclawitskih s'arrêta net en lançant un regard noir à Black.
    - Non ... Il a raison, continua Tom toujours penché sur les cartes, c'est même brillant ! Nous avons largement le temps de les attirer à un endroit opposé pour nous laisser le temps de creuser un trou et de fuir avec Nelween par les souterrains ! Il nous suffira de demander à Leïnae de prendre part à notre mission pour trouver une sortie aux dédales !


    Il se redressa, un sourire ravi jouant sur ses lèvres et déclara, l'air satisfait :
    -Messieurs, nous avons résolu ce problème !

    Avant que Black n'ait pu faire quoi que ce soit, Tom se jeta à nouveau dans ses bras et Black crut s'étouffer. Ce mec était trop bizarre pour son propre bien.
     
    -Merci beaucoup Black ! Je ne te savais pas si instruit !
     
    -Tsk. Il n'est pas le justicier rouge et mon homologue pour rien, Tommy.
     
    Mynocia venait de descendre de la bibliothèque du dessus, deux précieux livres serrés sous son bras. Elle balaya la pièce d'un air froid et le dernier général, ce certain Staclawitskih, quitta la salle en lui renvoyant son regard glacial.
    -Quoi que tu dises, Stac' est très professionnel. Et je suis son supérieur, glissa Tom qui avait intercepté l'échange de regard entre l'elfe et l'élémentaire.


    Mynocia se retourna vers Tom et lui renvoya un sourire. Un vrai sourire, pas comme ceux ironiques ou amusés auxquels Black avait droit.
    -Je suis contente de te retrouver, admit-elle.


    Black regardait l'échange vraiment étonné. Alors cette énergumène de Mynocia avait des amis ?
    Semblant sentir que Black commençait à se trouver « exclu », Tom se tourna vers le justicier.


    -Dites-moi, voudriez-vous bien nous aider au sauvetage de la princesse ? Nous aurons besoin d'aide, vous êtes tous deux incroyablement puissants, vous connaissez déjà l'essentiel du plan et cela permettrait à Black de se familiariser avec les éléments forts de l'armée !

     

    Chapitre 9

     

    Mais Mynocia ne lui avait pas laissé le choix, il avait eu beau protester et râler dans tous les sens, la guerrière l'avais trainé par la peau du cou aux côtés du petit groupe qui partait en mission pour délivrer la nièce de la Reine, retenue en otage par les élémentaires.


    Il s'était donc retrouvé à tenter de suivre à la lettre les ordres de Staclawitskih qui s'était auto proclamé plus gradé que lui, et qui semblait vouloir le faire tuer à chaque occasion, l'envoyant ouvrir la marche et neutraliser les premiers élémentaires. Si Mynocia n'avait pas été là, Black aurait fini avec une fesse brulée et un bras en moins. A la suite d'un commentaire plutôt acerbe de Black sur le général que Tom avait eu le malheur d'entendre, il lui avait présenté l'homme.


    Staclawitskih, Stac de son diminutif, était l'un des généraux les plus puissants de l'armée de Cristal, et en plus d'être un excellent combattant, il était le plus redoutable tireur sur longues distances de balles empoisonnées, un sniper de premier ordre. Tom avait rajouté en chuchotant que si Stac était remarquable par sa force, il était loin de briller par son intelligence. Le commentaire avait fait sourire Black qui s'était re-concentré sur son boulot du moment : faire un trou dans le toit. 


     A présent qu'ils avaient forcé l'entrée du repaire, ils devaient agir le plus rapidement possible pour trouver la jeune fille et s'éclipser avant que des renforts ne débarquent. Mynocia fut la première à s'élancer à travers le trou que venait de créer Black dans le toit.


    A peine posait-elle un pied à terre à l'étage du dessous qu'elle dut se baisser de justesse pour éviter une boule de feu.
    Aussitôt, en voyant l'élémentaire effectuer un flip, Black s'élança à sa suite, entrainant le groupe. Il lança une foule de boules d'énergie pour éblouir les élémentaires.

     

    Chapitre 9

    AMBIANCE

    Chapitre 9

    Elles explosèrent simultanément et il sentit le dos de Mynocia se coller au sien. Il fallait combattre à présent. Sa main attrapa celle de l'élémentaire et ses doigts se crochetèrent aux siens, faisant luire de blanc leur étoiles, jaillir un halo de leurs poitrines et tituber toute la pièce. A ce moment ils n'étaient plus ni Black, ni Mynocia. Ils étaient la légende.


    Alors que l'homme ouvrait des yeux d'un rouge sang, la femme aux yeux violets amorça un pas en avant, annonçant le début du combat, et les liés s'élancèrent. Le sang gicla, les corps tombèrent, les boules de feu désespérément trop faibles volèrent jusqu'à eux, mais c'était peine perdue, les deux guerriers, âmes liées, évitaient toute attaque avec une facilité déconcertante. Ils n'étaient plus qu'une légende à la force surnaturelle.


    Et ils avaient eu l'effet de surprise. Aucun élémentaire ne s'attendait à les voir débarquer. Ils entendaient à peine les bruits des combats qui avaient repris à leurs côtés. Seule importait la victoire, le sang de l'ennemi. La mort.
    D'un mouvement souple et incroyablement précis, l'homme décapita sauvagement l'élémentaire qui venait de blesser sa partenaire, serrant toujours leur main en fusion d'âme. Il avait senti la douleur de l'autre quand la boule de feu avait touché sa cheville.


    Bientôt la plupart des ennemis furent à terre et morts. Les étoiles redevinrent violettes et rouges, le halo disparut, et Black lâcha la main de Mynocia. Les deux semblaient stupéfaits de ce qu'ils venaient de dégager. Cette symbiose parfaite de leurs deux corps, leurs âmes qui s'étaient comme fondues l'une dans l'autre ...


    Le regard redevenu bleu roi de Black rencontra celui à la fois choqué et souffrant de Mynocia qui titubait encore légèrement à cause de sa cheville. Tom fixait, totalement éberlué, les deux liés de regarder d'un air ébahi. Que venait-il de se passer ? Il avait détourné les yeux de son combat quand il avait été atteint par un souffle d'air humide si violent qu'il l'avait fait reculer, donnant l'occasion à son adversaire de lui entailler le bras.


    Il se re-concentra sur son combat mais il était déjà trop tard, la boule de feu fonçait sur lui et, blessé, il ne pourrait pas s'écarter assez vite sans se mettre à découvert ...

    Il se senti projeté contre un corps avant de heurter brutalement le sol dallé. Une horrible odeur de chair brulée passée sous l'eau froide lui parvint aux narines ainsi que le bruit macabre d'une épée que l'on retire d'un fourreau de chair.


    Il ouvrit les yeux qu'il n'avait pas eut conscience de fermer et découvrit que Black l'avait projeté plus loin pendant que Mynocia, en appui sur sa cheville valide et pleine de sang, éventrait le cœur de l'élémentaire en lui soufflant au passage quelque chose à l'oreille. Il eut un petit sourire triste. Il savait exactement les mots que venaient de susurrer la voix de Mynocia alors que l'homme mourrait.


    Il avait une dette de vie très chère envers ces deux-là.

    Black se redressa rapidement, permettant à Tom d'en faire de même et rejoignit Mynocia qui avait détalé en boitillant, consciente qu'ils se battaient aussi contre le temps. Le groupe trouva rapidement l'endroit de l'étage où était retenue la nièce de Clia.


    Une pièce sombre, froide, dans laquelle une jeune fille était attachée à un mur, retenue par des faisceaux lumineux.
    Tom s'approcha de la fille, murmura ce qui semblait être une incantation en langue Elfique et les faisceaux disparurent, laissant le corps de la jeune fille tomber à terre.


    Alors que le jeune homme allait aider la princesse à se relever, elle éclata de rire.
    -Tooooom ! Voyons !  Tu es venu bien trop tôt ! Je n'ai encore tué personne ! Et si tu savais, ces enflammés sont d'un ennui ...


    Black ne put empêcher ses sourcils de se lever sur son front alors qu'il détaillait la jeune femme.
    Elle avait la peau d'un blanc plutôt clair qui portait la trace de nombreuses cicatrices, notamment sur les bras et les jambes, laissés à découvert par sa tenue. Elle était plutôt jolie mais son visage était entaillé à maints endroits ; son menton saignait, elle semblait avoir l'œil droit écorché et ses sourcils étaient brulés. Mais malgré toutes ces blessures un sourire fendait son visage en deux, et ses yeux d'un marron presque jaunes criaient à une folie démentielle. Elle repoussa ses cheveux bruns tressés du dessus de sa tête de devant ses yeux et s'approcha, son sourire s'agrandissant à la vue du Chef de Guerre.


    -Je suis touchée que tu sois venu me libérer !
    Elle ressentait les mots, pensa Black, mais semblait ne pas comprendre elle-même le sens véritable de ses paroles.
    -Tu n'as pas changé, lui répondit Tom, pas le moins du monde étonné de la folie évidente de la princesse.

    -Et si nous y allions ? Proposa Mynocia, appuyée contre le mur, ne semblant pas non plus choquée par l'attitude de la jeune fille.


    -Mynoskiviah a raison ! En avant toute moussaillons ! Allons leur sonner le clairon à ces allumés du boulon !
    Et elle sortit en sautillant de la pièce, riant de plus belle quand Mynocia râla qu'elle n'aimait pas son prénom prononcé en entier.
    Black ne put que suivre, complètement sidéré. Cette fille venait de passer plusieurs semaines prise en otage et elle sautillait ?
    C'était quoi ce délire encore ?

    Quand le groupe sortit de la pièce, un trou avait été creusé dans les dalles et Nelween avait disparu.

    La seconde d'après, un cri perçant déchira leurs tympans avant que quiconque n'ai pu prendre la parole.
     
    Puis le silence.
     

    Complet.

     

    Chapitre 9

    Fin du chapitre 9


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :